jeudi 21 novembre 2013

Sur l'autre colline




Les arbres ont souffert, les marcesçantes charmilles, le pêcher de vigne qui s'est coupé en 2, mais les charmantes mésanges sont de retour dans la mangeoire.

2 commentaires:

  1. les couleurs de l'automne allègent toutefois le poids de cette neige destructrice de branches (voir la place jean jaurès, c'est impressionnant)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, même si c'est paradoxal puisque c'est l'automne inachevé qui alourdit avec son poids de feuilles colorées les branches enneigées et les fait plus vite casser. Quelle vie, d'être un arbre au temps du réchauffement climatique !!

    RépondreSupprimer