jeudi 18 décembre 2014

Automne 2014, consigne 5

Pour cette cinquième consigne, il faudrait se risquer sur la pente du monologue, qui ne se développe qu'à partir de ce que sait le narrateur, sans avoir besoin de narration objective. Une voix intérieure qui s'ouvre à de libres associations, sans besoin de les justifier. 
(J'espère que vous avez bien travaillé ! j'ai hâte de lire vous productions....!)


5 commentaires:

  1. C'est difficile ! mais passionnant !!!

    RépondreSupprimer
  2. C'est nettement mieux quand tu es là ! on aurait dit des oisillons tombés du nid. Merci en tous cas à toi et à ton messager de ne pas nous avoir laissés sur le carreau, à l'ombre de l'hiver ! je vais ré-écrire, en ce qui me concerne.

    RépondreSupprimer
  3. oui c'est exactement ça, des oisillons tombés du nid qui appelaient leur "maman" !!! ah tu nous aurais vu, mais on a bossé !!!

    RépondreSupprimer
  4. mais vous n'êtes pas des oiseaux tombés de la dernière pluie!!! un peu de difficulté ne nuit pas , bien au contraire...!

    RépondreSupprimer