dimanche 29 décembre 2013

Ayaï 2014 : mes voeux à vous adressés



            Lucidité, clairvoyance, lectures, écriture tellement facilitées avec le nez ... bien chaussé




"La Littérature c'est le téléphone antimort, la magie qui établit la liaison entre nous, les orphées orphelins et nos êtres chers invisibles, en apparence, mais présents, "sur le souhait qu'on exprime". Nous n'avons, pour que le miracle de la résurrection s'accomplisse, qu'à approcher nos doigts du parallélépipède rectangle magique que nous appelons d'un mot magique aussi, Book.

Le son qui vient de tout près très loin " ...

.... " On m'arrache le cri ! Qui m'arrache le cri ? Je le reprends !

Ensuite on écrit : on traduit dans l'ultrasilence de l'écriture les cris aigus et brefs de la réalité. La littérature c'est pour hurler longtemps, pousser les cris jusqu'à la musique. Le droit à la littérature ou le droit aux cris que la réalité et la communauté nous interdisent. " ...

..." Quand je lis

Je ne puis pas me rappeler, sur mon âme, comment, quand, ni même où je fis pour la première fois connaissance avec lady Ligeia. De longues années se sont écoulées depuis lors, et une grande souffrance a affaibli ma mémoire.
Ou peut-être ne puis-je plus maintenant me rappeler ces points, parce qu'en vérité le caractère de ma bien-aimée, sa rare instruction, son genre de beauté, si singulier et si placide, et la pénétrante et subjugante éloquence de sa profonde parole musicale ont fait leur chemin dans mon coeur d'une manière si patiente, si constante, si furtive que je n'y ai pas pris garde et n'en ai pas eu conscience."

" Ayaï ! Le cri de la littérature " Hélène Cixous accompagné d'Adel Abdessemed Edit Galilée

Et bien sûr      "Happiness toute l'année"

Oeuvre d'Adel Abdessemed



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire