dimanche 14 avril 2013

atelier du 8 avril 2013

J'étais de consigne ce mercredi
(J'en avais donc préparé une, que je garde au chaud et qui s'est étoffée depuis, vous ne perdez rien pour attendre)

Daniela Diblasi m'ayant fait part de la présence de Bertrand Leclair en résidence à la Serre de St-Etienne  (3 semaines ce printemps ), nous avons "contacté" et comme il était disponible, je me suis permise de l'inviter, sans avertir quiconque à part notre hôtesse, mais en spécifiant par mail que je viendrais accompagnée d'un objet écrivant non identifié (entre autres).
La soirée a été "douce et vive" suivant les mots de BL, nous nous sommes tour à tour présentée, ce qui nous a permis aussi d'apprendre ça et là quelques détails qui nous avaient échappés, bien que nous côtoyant depuis une grande quinzaine d'années. 
Nous avons aussi parlé étymologie et modes opératoires dans l'écriture, réécriture ou non, et ce que nous attendions de cet atelier, finalement, à part le fait de se sentir bien ensemble à écrire pendant en temps déterminé, puis sur le blog (ou pas)
Bertand Leclair a longtemps été critique littéraire à La Qunizaine Littéraire, il écrit des fictions pour la radio (France Inter et France Culture), il a écrit de nombreux essais et romans  Le dernier livre s'intitule : "Malentendus", paru chez Actes Sud en 2012.
Nous n'avons donc pas écrit mais donc avons discuté pour élaborer un projet pour l'automne prochain, période à laquelle il reviendra pour la 2ème partie de sa résidence à St-Etienne de 5 semaines à l'automne, et qui se conclura lors de la Fête du Livre. Bertrand Leclair ne pratique pas les ateliers d'écriture au sens où on l'entend généralement (sauf nous)  ; il nous a présenté un projet auquel il a participé lors d'une résidence Ile de France, à la Maison de Balzac et d'atelier de lecture profonde ; c'est de ce projet que nous nous inspirerons  : il s'agira de choisir des nouvelles -courtes- et si possible du domaine public (au cas où nous poursuivrions avec la radio)  ;  nous les lirons "en profondeur" pour en dégager les lignes de force et écrirons à partir de là.

voir par exemple Quand je balzaque et d'autres liens sur le Tiers livre (dans la liste des sites amis)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire