dimanche 16 février 2014

On devrait toujours


On devrait toujours accrocher un miroir au mur de ses rêves, de même que l’on devrait toujours laisser ouverts les volets de la fenêtre de sa chambre, pour qu’y pénètre le rêve du jardin.


La nuit était silencieuse et la chambre encombrée, mais tranquille. Sur les murs, quelques clichés figés à des degrés divers de bonheur, une photo et une aquarelle représentant des lieux anciens, dédiés à des dieux tombés au champ d’honneur de la désuétude, mais redorés au plaqué-or des parcours incontournables des guides touristiques ; abris de vent pour âmes solitaires, temples solaires aux colonnes desennoblies, dont le socle, telles des souches de pierre, servaient à présent de siège ou de piédestal à des fantômes ;  l’esprit du photographe ou celui du peintre

lire la suite   On devrait toujours

3 commentaires:

  1. miroirs en miroir, merci à vous deux

    RépondreSupprimer
  2. Je te le redis, d'une beauté confondante...

    RépondreSupprimer
  3. X°me lecture de vos textes, Linette et toi, toi et Linette, ito et Ettenil, qui est le double? N'êtes-vous pas toutes les trois (VW) les âmes-soeurs, ces doubles dans les miroirs-rêves-souvenirs ?

    RépondreSupprimer