vendredi 20 mai 2016

Aujourd'hui une consigne

... Depuis bientôt vingt ans, chaque fois que je la découvre : le vide, le blanc. Mais que peut-on bien tirer de ça ? Et puis, la plume part, court toute seule sur le papier, guidée par la main, sans pilote apparent : elle écrit, elle écrit encore et bientôt les mots s'accrochent les uns aux autres, la sonorité les entraîne, le rythme les emballe. Toujours la même surprise lorsque chacun lit, découvrir tant de différences dans les textes offerts ; et un étonnement encore plus grand lorsque jaillissent sous ma plume des mots me révélant une histoire inconnue, les mots seuls ayant écrit le sens :« Mais d'où ça sort ? » ai-je pensé cent fois, abasourdie. Etonnant de regarder ses doigts écrire. »

1 commentaire:

  1. je regardais hier les mains "écrasées" d'un caricaturiste Syrien - c'est peut être aussi de là que ça sort, de l'écrasement... pour le chilien aux doigts coupés, Victor Jara, jouer de la guitare devenait bien sûr plus problématique, mon histoire ne tient pas longtemps. Mais oui, d'où ça sort ? la rivière qui va de ... à... la source ?

    RépondreSupprimer