jeudi 6 septembre 2012

Le pouvoir du point final.

mais la nuit
était arrivée comme
le personnage qui
entre juste pour
annoncer "trop tard"
ou "trop peu"
pour moi pour vous
vous êtes arrivés
"trop tard" non  "trop tôt"
trop fardés trop bavards
Trop de bruit ici
on n'entend plus le chant de la petite voix fluette là -dehors
Dehors
trop de trucs, de décors
trop de trac et de clic et de gifles
trop de poursuites trop de faux fuyants et  de clacs de fin
rien que des habitudes des routines des tics et du sens pratique
Il est venu annoncer rien de moins que la fin
il n'avait plus rien à faire plus rien à dire
rien qu'à tirer le rideau
trop de choses sur la scène
encore
quelque chose de trop
il était juste venu annoncer qu'il n'y avait rien de moins mais quelque chose en trop
trop tard
C'est fini

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire