jeudi 20 septembre 2012

Les matinaux

« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s’habitueront. »
René Char, « Rougeur des matinaux », in Les Matinaux, Paris, Gallimard, 1950.

2 commentaires:

  1. Merci pour cette belle phrase, je ne sais pourquoi mais je me sens interpelée

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer