dimanche 22 octobre 2017

Cadeau : Atlas imaginaire

« Chacun recèle dans son imaginaire un atlas amoureux qu'il compulse selon sa fantaisie.
Un atlas amoureux est forcément extravagant, illustré de cartes et de planches qui ne respectent pas toujours la bonne échelle, jouant des disproportions, surlignant certains lieux, en estompant d'autres, exaltant certains noms, en minimisant d'autres. C'est un imprécis de géographie passionnelle. Dans le mien, la Sibérie … a pris très tôt une dimension particulière. Car c'est un espace imposant … par son étendue physique et son climat extrême, et remarquable par la splendeur de ses paysages, mais aussi par son histoire, par la littérature qui lui est liée, par les noms des villes, des fleuves, des peuples et des montagnes. » (100 mots)

«  J'ai feuilleté mon atlas par la vitre du train, les pages défilaient à vive allure, elles s'enchaînaient en une narration fluctuante. J'ai décrypté les noms des villes au fronton des gares, j'ai marché dans certaines de ces villes – quelques rues, guère plus. Voyage-feuilletage, glanage d'aperçus – des fragments, pas plus.
C'est peu, et c'est tant ! Mon atlas amoureux a changé de format, il a pris la forme d'un accordéon, il se plie, se déplie, se distord, il musique des couleurs, des images, des odeurs et des bruits. » (95 mots)

Sylvie Germain « Le monde sans vous » chap. « Variations sibériennes » Albin Michel




-->

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire