lundi 7 septembre 2009

silence


Après une semaine de "retraite", les pages s'accumulent, une histoire prend forme. La vie pourrait s'écouler ainsi à l'infini... village vide, lumière plus belle que jamais, silence


"...Quand il se réveille la nuit proche a allongé les ombres et le monde a pris une douceur de songe.Le crissement des cigales de fortissimo s'est presque éteint. Au-dessus de sa tête, les arbres découpent dans le ciel des nuages sombres qui jettent sur le sol une ombre plus foncée. Il se met à parler bas à Anis, paisiblement, avec des intervalles de silence. La solitude, le parfum du bois, l'ombre du feuillage l'incitent au silence. De la terre monte un silence frais à l'oreille, la terre entière a l'âge de Paul. Le jour touche à sa fin..."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire