dimanche 8 août 2010

mes choses agréables





une brise légère soulève mes cheveux

un campari au soleil

pieds nus sur le sable, juste après la vague

lire, écrire, l’amour, l’après-midi

les vapeurs humides du hammam

rouler à vélo à travers les villes, marcher dans des espaces déserts, ou l’inverse

les fou rires à l’improviste

partager la création, l’inspiration, les respirations

la nage de long en large

dormir tard, s’éveiller dans un rayon de lumière

le ronronnement du chat gris

s’envelopper de couleurs







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire