jeudi 1 novembre 2012

atelier du 31 octobre


hier soir, j'ai proposé que l'on écrive en s'inspirant de manière libre des tanka de Tawara Machi


'Lorsque Tawara Machi, modeste professeur de littérature au lycée Kanagawa, fait paraître en 1987 L’anniversaire de la salade, elle n’a sans doute aucune idée du phénoménal succès que va connaître son recueil de poèmes. Il révolutionne pourtant le genre du tanka, la forme de poésie la plus ancienne et la plus sophistiquée de la tradition japonaise. Tout en préservant les qualités propres au tanka, concision, pouvoir d’évocation, musicalité, Tawara Machi y raconte les menus événements de sa vie de jeune femme d’une vingtaine d’années -la musique, la mer, les voyages, la cuisine, le base-ball, l’amour-, y introduit un langage familier, des bribes de conversation, des icônes du monde moderne. Célèbre du jour au lendemain, elle va recevoir plus de deux cent mille tanka, envoyés par des lecteurs de tous âges et de tout milieu, dont ses poèmes ont profondément touché le coeur.'


Marie-Pierre et moi avons lu quelques tanka de Tawara Machi


Franchie cette côte le chemin
qui conduit à la mer... Je passe mine de rien
au feu orange 


Le persil en pot et moi C’est à ces rapports 
que tu compares les nôtres
quand je suis avec toi


Les cerises sont un peu aigres 
sur la terrasse Mais plus que quiconque aujourd’hui
me voilà donc aimée


Les choux chinois dans leur bel obi rouge
à la devanture s’étalent béats béats
épaule contre épaule


grâce à la promesse de se revoir demain
avec quelle sérénité je tombe
dans le vert du sommeil 


En rinçant les pinceaux dans l’évier
les camaïeux grossiers qui s’en écoulent
ont fascinés mon coeur


A l’aise et comme prise dans tes bras
dans mon chandail vert
voici l’hiver


ensuite, j'ai été chercher l'objet dans mon atelier




à la fin, sur une idée de jean-pierre, nous avons lu nos tanka un par un en faisant circuler la lecture en rond ; nos compositions en 3 lignes, s'enchaînaient à la façon d'un cadavre-exquis mélodique ; ce fut un très joli moment...





1 commentaire:

  1. La chatte a les yeux "illuminés" qui cherchent l'inspiration. Je suis sure qu'elle va pondre un tanka

    RépondreSupprimer