dimanche 4 novembre 2012



tu as choisi des carrés de couleurs en papier imprimé
tes doigts patients ont tracé des plis trois grues se sont posées
au coeur d’une fleur ronde 


à la cime de la boule d’herbes sèches ailes étirées
sur le fragile squelette d’une tige à pompon
je les regarde butiner


yeux dans les yeux bec contre bec en suspension
à peine un battement juste le frisson
de la rencontre


sous le pointillé rouge d’une spirale d’étoiles  
la bobine de carton vide devenu vase se demande
où est passé mon fil ?


en automne je t’ai cueilli au pied des falaises pourpres 
fleur de fenouil hérissée d’aigrettes brulées  
là haut planent les vautours 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire