vendredi 24 mai 2013

consignes de l'atelier du 23 mai

Linette avait apporté la consigne : d'abord un extrait du livre "Le fanal bleu" de Colette, où plusieurs mots étaient soulignés :
l'enveloppe ; un coupe-papier ; la pointe du crayon ; la sonnette ; ma montre ; le journal ; une gomme ; une règle.

Voici sa consigne : Vous choisissez un objet souligné dans la page du "Fanal bleu" de Colette ayant un rapport de près ou de plus loin avec l'écriture
Ou alors un objet de fiction pris dans la littérature :
- la peau de chagrin
- la patte de singe
- le philtre d'amour
- le phonoscript
- l'arrache-coeur
- la lanterne magique
- la machine à explorer le temps
- le miroir magique...
auquel vous associerez une ou plusieurs phrases extraites de "Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" de Mathias Enard.
dans un texte de votre choix.

"La nuit ne communique pas avec le jour. Elle y brûle. On la porte au bûcher à l'aube"

"Et, plus que tout, le dessin, la blessure noire de l'encre, cette caresse crissant sur le grain du papier"

"Les hommes sont des enfants... ils s'accrochent à des récits, ils les poussent devant eux comme des étendards... on les conquiert en leur parlant de batailles, de rois et d'éléphants... mais tu sauras que tout cela n'est qu'un voile parfumé cachant l'éternelle douleur de la nuit"

"Vous ajouterez de la beauté au monde. Il n'y a rien de plus majestueux qu'un pont. Jamais aucun poème n'aura cette force, ni aucune histoire"

"... une porte-basse dans une maison génoise d'où suinte a ferveur de la mélancolie"

"Décide-toi à me rejoindre du côté des histoires mortes"

"Rien ne nous appartient. On trouvera de la beauté dans de terribles batailles, du courage dans la lâcheté des hommes, tout entrera dans la légende"

"... loin de ces moments de laideur préfigurant la mort, quand les corps se laissent aller à leurs fluides, à leurs humeurs, à leurs désirs"

"Apparaître, poindre, briller, consteller, scintiller, s'éteindre"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire