mercredi 22 mai 2013


comment peut-on vivre seul avec ses rêves ?
peut-être avoir juste entre les doigts l’instrument qui trace les lignes 
écrit 
dessine 
gratte la terre 
griffe la peau 
file 
fine tige de bois 
plume 
mine plomb 
stylo encre 
crayon couleur 
baguette 
poinçon 
aiguille
fil 
est-il vrai que sans objet le monde n’a aucun sens ?
mais quel objet ?
juste la feuille
celle verte ovale au creux de laquelle je gravais mes mots secrets
près de la haie dans une cour d’école ?
celle d’un cahier quadrillé écrite à l’encre invisible ?
celle que je recouvre ce soir de tous mes doutes ?
toutes les feuilles que je peux inlassablement
lire 
plier 
écrire 
déplier
froisser 
déchirer
griffonner 
gommer 
raturer 
coudre
découdre
feuilleter
relire 
et qu’elles me livrent leurs secrets 



2 commentaires:

  1. Je me souviens exactement quand, où, cette magnifique photo a été prise.Il faudra remettre ça. Il y faisait le même gris qu'aujourd'hui quoiqu'en une autre saison, elle accompagne bien ton texte un peu mélancolique

    RépondreSupprimer
  2. "feuilles dans eau sur ciel", je suis contente pas que tu les reconnaisse !
    oui recommençons cette expérience "marche écriture lecture"

    RépondreSupprimer