vendredi 31 mai 2013

Assises Internationales du Roman 2013 : Pierre Bergounioux

Jeudi 30 mai, Pierre Bergounioux était l'invité de AIR aux Subsistances à Lyon. 
Pendant une heure trente, il a dialogué avec des revenants : G Bachelard, P Bourdieu, M Genevois, V Yankélévitch ...
Lors de cette "Petite conversation avec des revenants", ses fervents lecteurs ont pu retrouver le lecteur insatiable, le grand érudit et sa haute exigence, le récupérateur de mémoire.
P Bergounioux, à travers ses écrits, interroge le monde, invente de nouveaux outils pour le dire et le penser, ce faisant il nous aide à l'élucider.

Merci

En guise de clin d'oeil, voici une photo que m'avait envoyée Daniela de la Médiathèque de Saint-Etienne lors de sa venue  dans notre ville.


P Bergounioux en compagnie de L Bourg (les autres se reconnaîtront)

5 commentaires:

  1. ah j'aimerais bien savoir comment il dialogue avec P. Bourdieu... si tu as un texte ?

    RépondreSupprimer
  2. Non, il n'y a pas de texte, c'est improvisé. Sache qu'il le tient en très haute estime ainsi que Bachelard. Il ne conçoit pas qu'on puisse écrire DANS sa tour (fut-elle la Sorbonne) sans tenir compte du dehors, de nos conditionnements. Tant qu'un penseur n'a pas frotté ses idées aux autres et au monde extérieur, il peut, certes, créer de beaux mondes mais qui restent un fantasme et ça ne l'intéresse guère.

    RépondreSupprimer
  3. Puisque vous y étiez de manière très attentive, pourriez-vous me restituer le propos concernant son manque d’appétence pour les écrits féminins. Je voudrais vérifier les dires d'une amie écrivaine, un peu remontée. Je suis une grande lectrice de Pierre Bergounioux mais j'avais été un peu dérangée par son propos dans le Matricule des anges lorsqu'il disait que Virginia Woolf avait 100 ans de retard sur ses contemporains. Je ne voudrais pas avoir été induite en erreur. Merci à vous. Fabienne Swiatly

    RépondreSupprimer
  4. A Fabienne Swiatly
    Je n'ai pris aucune note, mes souvenirs peuvent donc être inexacts. Il me semble effectivement que ce soir-là, après avoir expliqué pourquoi les femmes ont longtemps été et sont encore reléguées au second plan dans bien des domaines par ce monde d'homme, il a dit qu'il connaissait peu la littérature écrite par des femmes (sans dire "littérature féminine" ce qui me semble un bon point). Je n'ai pas lu ce n° du Matricule des anges et P Bergounioux compte aussi parmi ma liste d'auteurs préférés. P B insiste tellement sur ce qui conditionne l'être humain que j'arrive à entendre ce qu'il dit, bien que parfois féministe exacerbée
    Ravie que vous soyez arrivée sur ce blog, j'espère que nous vous compterons parmi nos visiteuses

    RépondreSupprimer
  5. Je crois que je vais lui écrire ... ce sera plus simple. Plus juste. Merci de votre réponse. fs

    RépondreSupprimer