jeudi 10 mars 2016

Les principes à l'épreuve


" L'histoire de chacun se fait à travers le besoin d'être reconnu sans limite ; l'amitié désigne cette capacité infinie de reconnaissance. Imaginer que ce besoin soit constamment celui d'autrui, que l'autre comme nous-même soit livré à cette exigence et acharné à obtenir réponse, qu'il se dévore lui-même et qu'il soit comme une bête si la réponse ne vient pas, c'est à quoi on devrait s'obliger et c'est l'enfer de la vie quand on y manque. Le chemin de la reconnaissance, c'est l'infini : on fait deux pas, on-ne-peut-pas-tout-faire, mais personne n'ose justifier autrement que par un petit cynisme le recul devant une telle tâche ... » 

Actuellement à la Comédie de Saint-Etienne, "Singspiele" un spectacle de Maguy Marin. 
Cette phrase bouleversante de Robert Antelme se trouve dans l'en-tête du dépliant présentant le spectacle.

"Les principes à l'épreuve" article paru le 14 juillet 1958 dans la revue « Le 14 juillet » créée par D Mascolo et J Schuster repris dans « Robert Antelme – textes inédits » sur « L'espèce humaine » Essais et témoignages » Editions Gallimard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire