jeudi 22 octobre 2009

Clairière

J'écrivais à mon ami bûcheron dans ce même cahier : "Toi tu fais des clairières avec ta tronçonneuse". Drôle de métier. Ca ne lui a jamais passé. A Noël, il vend des sapins au pied crucifié ; le reste de l'année, plus raisonnable, des fleurs artificielles, comme je les hais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire