mercredi 28 octobre 2009

Conte de la clairière


Es war einmal... A la tombée du soir, Opa nous prend tous les trois par la main : il-va-nourrir-les-biches.
Dans la forêt, il fait sombre, ta langue aussi est sombre. Nous, les petits ne comprenons pas vraiment ce que tu nous dis. Est-ce une incantation ?
Bientôt le chemin s'élargit, un cercle d'herbe tendre clouté de champignons rouges et de pommes de pin surgit de l'obscurité. Des écureuils fuient.
Nous nous approchons d'une construction de bois. Du sac que tu portes sur ton dos, tu extrais du foin dont tu remplis la mangeoire.
Tu poses ton doigt sur la bouche et nous repartons sur la pointe des pieds.

1 commentaire: