vendredi 10 juin 2011

L'envers de l'envers de tous les envers



"Cher Ramon

Je suis en pleine détresse, c'est pourquoi je tente de glisser cette lettre entre les barreaux de ma prison.
Mon système intérieur se porte mal, comme s'il refusait de collaborer avec moi, et pourtant j'ai eu les plus émouvants dialogues avec mes organes les plus intimes.
J'étais entrain d'épier la vie et, soudain, le "j'étais" devient un "je ne suis pas" ... On voulait dire ce qu'on n'a jamais dit, comme si on n'avait jamais su vivre la vie, qu'on avait été mort avant de mourir.
La grande surprise ... l'envers de l'envers de tous les envers en une fraction de seconde incommensurable ... le parachute qui s'ouvrira au moment de tomber dans les abîmes insondables, le parachute qui ne trahira pas, qui se déploiera comme une méduse dans l'eau, et on se rendra compte subitement qu'on vit dans un autre élément dont on était sorti sans le savoir et auquel on retourne enfin."

Extrait de "lettres aux hirondelles et à moi-même" de Ramon Gomez de la Serna - André Dimanche Editeur - seconde partie : Lettres à moi-même

2 commentaires: