mercredi 30 novembre 2011

Itinéraire en vrac


C'est de là que tout part, c'est de là que tout est parti, et moi avec. J'habite quelque part dans ces plis, peut être ma cahute est-elle quelque part vers ces grumeaux. Je ne sais pas comment nous en sommes arrivés là, mais le fait est que c'est un quartier chaud bouillant - même s'il n'est plus ce qu'il a été - et que forcément ça a un peu fondu.  Toutefois, ce plissement alpin du haut quaternaire ne cesse de m'interroger. Certes Sainté est une ville aux 7 collines, mais là, c'est carrément crevasses, gouffres, vallées et cols, crêtes et météorites. Je pars donc à la conquête de cet Everest, de tous ces Himalaya, sans bien sûr négliger les chemins de traverse si chers à la poésie contemporaine et je vous ferai un reportage grandeur nature de ce que j'aurai glané (déjà un poivron et une boîte d'allumettes). Il se peut que du Beaulieu, je glisse vers le Montplaisir, après avoir courcircuité le Montchauve et boudé la Marandinière ; on verra bien.

6 commentaires:

  1. quartier de mon enfance et adolescence, je peux te le faire visiter autrement... rires dans les creux, petites bêtises sur les bosses, passerelles, allées, caves...

    RépondreSupprimer
  2. ...se terrer dans les plis d'un matin...

    RépondreSupprimer
  3. dans les cris d'horreur du petit matin clauque, car au-delà des jeux, des fêtes, des bêtises d'enfants et d'ado, des mobs, des cigarettes, des bagarres, il y a eu mille petits drames du quotidien, enfants morts dans l'ascenseur qui a lâché, vieux monsieur assassiné, agressionbs et vols, et elle, A., se balançant de la tour de Baulieue parce qu'elle avait cru voir son compagnon en autre compagnie... l'imbécile ! c'est eux et elles qui font ces plis tordus.

    RépondreSupprimer
  4. j'aime assez le petit matin clauque, là ce serait plutôt cloque, non ?

    RépondreSupprimer
  5. cloque cloque cloque... quelaug, laquecl, glauque ah Dyslex, mon amie, si si tu me tiens toujours... youps !

    RépondreSupprimer