mercredi 20 avril 2016

Aujourd'hui rouge

 Pas de pouvoir, pas de luxe donc pas de révolte ni de colère contre eux sans le rouge : rouge du feu, rouge des fastes du pouvoir, rouge des délices de l'interdiction et de l'érotisme et rouge aussi du sang, du danger, de la guerre. Passions, émotions, tentations de quelque côté de la barrière sociale où l'on se trouve c'est avec le rouge qu'on les exprime. Le faste, les spectacles ne savent pas non plus se passer de rouge : le rideau de théâtre a même contaminé celui du cinéma. Pour ma part, jardinière passionnée, c'est le rouge des tulipes et des camélias qui réjouit mes yeux chaque matin dans la lumière printanière, et le rouge orangé derrière mes paupières quand je lézarde au soleil pour un repos bien mérité. »

1 commentaire:

  1. et bientôt le rouge des fraises en fleur ma Belle !!!

    RépondreSupprimer