lundi 4 avril 2016




Il neige
devant la fenêtre elle chute
il regarde en haut elle en bas
un blanc
dans la cour
la petite statue fondante
le tapis clair luisant
quelques silhouettes glissent
les hommes ont les pieds froids
elle, mal aux pieds
debout au balcon jardin
regarde les pas se dessiner
énigmatiques motifs
voit le jour tomber l’air geler
au fond de la cour
fondu au noir
il neige
comme tomber
dans le puits




2 commentaires:

  1. Beaucoup d'images naissent de ce poème dont l’écriture surprend. Mais n'est-ce pas ce que l'on attend d'un poème, qu'il nous cueille ?

    Merci.
    Belle soirée.
    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
  2. il me fait penser à une chanson possible de Philippe Catherine (que j'aime beaucoup !!!)

    RépondreSupprimer