samedi 25 juin 2016

"Vendre à l'encan mes rêves broyés"

Alors, "la Princesse tire les rênes du couchant et retient l'agonie du soir".
Puis il y a ce moment où tout bascule
Quand le soir finit quand même par agoniser, et les rêves avec.

Non, pas de commerce,
ni aux enchères, ni au moins disant
je veux bien donner
je veux bien rendre
un jour je saurai même abandonner
mais vendre, impossible
je vendrais mon âme en fait
si ce n'est déjà fait
Pour l'heure, mes rêves broyés, je me les garde, ils restent avec moi
je ne vois pas qui d'autre ça pourrait intéresser
la même machine broie nos mêmes rêves
à peu de choses près.

Des rêves broyés, ça peut faire de la farine de rêve
une magma noir d'où s'échappent des oiseaux mazoutés
Les rêves broyés ça ressemble à un monde où tout le monde a une prise plate quand toi seule as un trou rond ; et le rêve c'est de trouver l'adaptateur universel, mais à la place, tu trouves le broyeur universel qui te broie même les os.
Les rêves broyés, ça me fait penser à ces "moments d'amour que nous aimions prolonger tard le matin quand le soleil inondait ton appartement mais que tu transformais, les jeux d'amour à peine achevés, en mots de haine contre le monde".
J'en fabrique encore, j'en sécrète, ils m'accompagnent, ils mettent le même temps que moi à rouiller.

Sinon, j'ai un rêve de 3 coccinelles, s'il y a quelqu'un que ça intéresse, il paraît que ce n'est pas dangereux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire