mardi 19 janvier 2010

L'effet Cyrano (3)

Vivants-morts dans cet espace incalculable, nous correspondions.
A quoi ? Nous étions de passage, lui entre deux amours, deux boulots, moi entre deux âges de pierre, à me refaire pousser des dents, mêmes virtuelles, à la hauteur de mon appétit renaissant.
Etrange correspondance de la concordance, du génie gémellaire conjugué à tous les temps perdus ? Mais la parole était donnée, nous avions l’humeur à faire de la poésie par tous les trous, non pas miroir mais palais des glaces.
Dévastée désolée, l’assuétude à la tristesse qui commençait à me flétrir, membre de phrase qui écartèle, lorsque j’aurai retrouvé l’humour je vous ferai signe, ponctuation d’un faire part, merci de votre attention.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire