dimanche 21 mars 2010

forme délirante


"Dans ce monde que nous ré-endossons chaque matin comme une vieille veste usée, totalement immunisés contre la surprise, l'arbre est la seule forme qui de temps en temps, à certains brefs moments de stupeur où les yeux se décapent de l'accoutumance, m'apparaît comme parfaitement délirante"

Julien Gracq :"Lettrines 1"

3 commentaires:

  1. Au secours, mon arbre a disparu
    Où est-il allé ?

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de contrôler, en fait toutes les photos ont disparu du blog. Quelle tristesse ! Rendez-les
    Mon Dieu, je crains les pires cauchemars cette nuit

    RépondreSupprimer
  3. ouf ! tout est revenu
    Décidément ces nuits de pleine lune, il se passe toujours d'étranges choses

    RépondreSupprimer