jeudi 21 avril 2011

Abécédaire Manufrance

Germaine ce n'est pas la peine que tu fermes avec un couliseau ta popeline, tu as bien du la soulever quelquefois ta chemise en finette ?
Cette bosse que tu as sur le ventre ce n'est pas un corindon, ni une bouterolle.
Tu n'avais peut-etre pas ta trousse à chaponner mais le résultat est là et ce n'est pas avec un décrassoir que tu vas faire disparaitre cette enflure.
Non d'un chien avoue le c'est cet houseaux qui t'a fait cela  ?
Il ne pouvait pas allait s'occuper de ses virolets pour cordeaux ce mandrin et nettoyer ces dadans .
Te voilà propre pauvre rénette aux cheveux queues de cochons.
Spirobole bien et faire un triboulet de winjack peut-être que demain tu auras des zéollites nouveaux.

1 commentaire:

  1. au-delà du récit, ce texte fait ressortir les mots du catalogue comme des sons chantés, comme dans la chanson de Gainsbourg et Birkin (viens petite fille... faire des bulles...), enfin c'est ainsi que je t'entends, le dire tout haut est vraiment une expérience bucale inédite, surtout la phrase te voilà propre pauvre rénette...

    RépondreSupprimer