lundi 19 décembre 2011

"Bellevue/La Terrasse/Bellevue", un aller-retour de plus d'une heure pour un peu plus d'un Euro

"Bellevue/La Terrasse/Bellevue", un aller-retour de plus d'une heure pour un peu plus d'un Euro. La traversée de Saint-Etienne en tram, c'est un peu notre "Grand canal en vaporetto, mais en beaucoup moins sinueux qu'à Venise. Ce sont pourtant bien des architectes-urbanistes italiens, les Dalgabio qui, dès 1792, ont tracé le fameux damier fondateur de la plus grande ville industrielle de France, ville champignon à l'américaine dont la colonne vertébrale reste toujours cette Grand'rue rectiligne.
[...]
Le promeneur du coeur de ville, descendu du tram, se trouve maintenant au centre de ce damier, au creux de la vallée d'où il peut percevoir les hauteurs avoisinantes. A tout instant et dans quelque direction qu'il regarde, il a toujours au bout de la rue étroite, parallèle au cardo ou au decumanus locaux, la vue sur un morceau de colline verdoyante qui clôt le paysage urbain et lui offre la présence permanente d'une nature proche. Ici, ce sont les crassiers qui dominent le parc/musée de la mine, en face le Crët de Roch et son célèbre cimetière. Là, la colline des Beaux-Arts, celles de Montaud ou de Beaubrun, celle de Villeboeuf avec son Jardin des Plantes, ou encore celles de la Cotonne ou de Montferré. Encadrant la fameuse Grand'rue, au sud, la colline du Guizay avec sa vierge et son antenne, et au nord, le piton résidentiel de St Priest. Saint-Etienne est dans un écrin vert. [...]

Daniel Vallat-Fabre
à suivre...
Guide d'architecture Saint-Etienne Firminy

1 commentaire:

  1. ah... le tram, passer sous le tram... dans ma jeunesse, notre jeune troupe de théâtre amateure (la pièce montée) avait joué dans le tram, toute une pièce, faut que je retrouve cela... Queneau...Exercices de style... Un jour, je me trouvai sur la plate-forme d'un autobus violet. Il y avait là un jeune homme assez ridicule : cou indigo, cordelière au chapeau. Tout d'un coup, il proteste contre un monsieur bleu. Il lui reproche notamment, d'une voix verte, de le bousculer chaque fois qu'il descend des gens. Ceci dit, il se précipite, vers une place jaune, pour s'y asseoir. Deux heures plus tard, je le rencontre devant une gare orangée. Il est avec un ami qui lui conseille de faire ajouter un bouton à son pardessus rouge. Tout cela en tram fouilla!!! (je n'y jouais pas dans cette pièce mobile, trop beausaigne étais-je)

    RépondreSupprimer