samedi 24 décembre 2011

(elle lui) au fond de la cour



au fond la cour

leurs poses

belle allure

lascives

me rappellerais toujours

(elle & lui)

chevaux bleus

évoquaient

(lui)

nuit nuit et jour

un couple

polissons au mal assis

après des ébats

toutes directions

amoureux

en vie

(elle)

la créature

écureuil

élégante

anémone

et diaphane

laurier

(lui)

rouge carmin

sensuelle

(elle)

comme pénétrée

le mange comme ça

par ses souvenirs

découverte

la petite statue

roulé de canard

fondante

rêve des voyageurs

du giacometti charnu

sous doudoune noir

entre 1983

le jour orange

et les histoires

de jeux

d’eau

(elle lui)

au fond de la cour





composé avec :

des mots glanés sur mon itinéraire du 7 novembre 2011

les mots de christian soleil dans «une auréole d’acier bleuté» promenade au coeur du patrimoine stéphanois (ed. édilivre)

(elle et lui)

1 commentaire:

  1. glaner, frôler, moter (euh... ça n'existe pas ce verbe), pénétrer, jouer,lors d'une belle de nuit de noël. Magnifique texte à trois temps, à trois voix.

    RépondreSupprimer