lundi 20 décembre 2010

Roche Baron



lieu historique de mon enfance, 
de mes vies moyennâgeuses
longues dames aux chapeaux d'astrologues
oubliettes
des échappées adolescentes
en route vers la gloire en détour initiatique par l'amour tout court
6 2CV dans une courbe boueuse
on avait bivouaqué
aujourd'hui la courbe est goudronnée
monte dru et fait suer
j'avais perdu quelque chose
ma mère avait dit : "Y-aura qui comme filles ?"
Une autre fois
avec un jeune homme au regard franc et doux
on avait compté les étoiles
on s'était endormi à 100 millions et avec le torticolis
dans nos sacs de couchage sur la première photo, juste à la place du spot
en ce temps-là c'était gratuit, il n'y avait ni crêpes ni musée
ni spots, ni barrières et beaucoup moins de chèvres
Une autre fois, dans la dernière vie, on s'est fait enfermer derrière les lourdes portes et grilles
il a fallut affronter les orties et les ronces
un souvenir bon  à presque 100%
Hier, une symphonie de cloches de gouttes d'eau sur une tôle ondulée abritant des bonbonnes de gaz
des lumières en guerre pour le plaisir du regard
et tout au fond vers la droite, au Sud de la frontière, la Renarde à sa fenêtre, peut être,
et dans le rond de la lune le jeune homme depuis longtemps mort déjà, sûrement
on n'a pas voulu visiter le musée.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire