jeudi 9 décembre 2010

Poulpe et poupée à la manière de.... JC Lalumière

écrit à partir de deux photos, l'une présentant un poulpe dans une bassine, l'autre une poupée ancienne brune en porcelaine délicate.

Sujet : chute de poulpe

Cher Monsieur, je viens par ce mail vous prévenir qu’un poulpe est tombé du plafond de mon appartement, cette nuit, et habite maintenant la bassine rose que tante Anna m’avait donnée et que ceci est bien embarrassant. J’aimerais donc savoir si l’assurance marche et comment, et si vous pouvez m’envoyer une personne d’entretien pour enlever la bête de mon machin. Bien à vous. Madame Z.

Re : chute de poulpe

Chère Madame, l’assurance pour laquelle vous cotisez comprend les dégâts des eaux mais pas les dégâts de poulpes. Je suis donc au regret de vous dire qu’il n’est pas en mon pouvoir de faire intervenir un professionnel. Veuillez agréer, Chère Madame, mes respectueuses salutations. R. Y, pour l’assurance M...F.

Re. Ref : chute de poulpe

Je suis vraiment scandalisée par votre réponse, depuis des années que je cotise chez M....F, je vais changer d’assurance ! je pense que si j’étais une jolie poupée aux yeux brillants et au teint de rose vous auriez trouver une solution, car assureur ou pas, les hommes comme vous, sont tous les mêmes. Pas cordialement. Madame Z.

Re. Re ; Réf : chute de poulpe

Chère Madame, votre dernier mail n’est guère compréhensible. Vous m’aviez parlé de chute de poulpe mais pas de poupée. Si vous avez un problème de poupée, j’ai le plaisir de vous dire qu’un complément « assurance corporelle de la vie quotidienne et de désagrément pour rupture de poupée » vous coûtera 135 euros par an et couvrira les accidents de poupées, mais ne pourra en aucune manière être rétroactif. Dites-moi ce que vous décidez. Cordialement. Renée Y., pour l’assurance M...F.

Re.Re.Re. Réf. : chute de poulpe

Non seulement je suis scandalisée par le non remboursement des dégâts suite à ma chute, mais en plus je vois qu’il y a usurpation d’identité sexuelle puisque, monsieur, vous vous nommée Renée. Je suis donc doublement irritée par votre assurance et je vous annonce dès maintenant mon interruption de contrat. Pas cordialement. Madame Z.

Re. Re. Re. Re. Réf. : chute de poulpe

Chère Madame, pour rompre le contrat vous devez nous adresser une lettre recommandée trois mois avant la première échéance du contrat suivant le dernier mois de l’année en cours et ceci à condition d’avoir cotisé au moins pendant 24 ans à compter du premier jour du premier mois de la nouvelle année précédent le premier contrat à la M...F. Cordialement. Renée Y., pour l’assurance M...F.

Re. Re. Re. Re. Re. Réf : chute de poulpe

Vous m’énervez, si j’étais une poupée brune je dirais même que vous me casser les pieds ! Je suis adhérente de curé en fille depuis au moins... (attendez je réfléchis) dix lustres. Pendant ce temps mon poulpe pue et ma bassine rose est devenue toute verte à l’intérieur, que même ma voisine qui m’a apporté mon courrier m’a dit que ça sentait bizarre. Je vais aller me plaindre à la police et vous serez bien content ou contente puisque vous faites partie de ces gens opérés apparemment. Pas cordialement. Madame Z.

Re. Re. Re. Re. Re. Re...... Réf. : chute de poulpe

Chère Madame, je ne comprends pas votre allusion à une opération. Je vous rappelle que votre cotisation comprend le Pacte assurance-opérations-diverses-sauf-de-poulpe et qu’un complément peut être versé à votre Mutuelle en cas d’hospitalisation de plus de 32 jours à partir du 3ème jour que ne prend plus en charge la Sécurité sociale et avant le 40ème jour du complément de votre Mutuelle pour « grave maladie ». Je vous prierai donc de me renvoyer par courrier recommandé l’ordonnance de votre médecin, la facture de votre hôpital et le devis pour enlèvement de poulpe que vous pourrez demander à l’une des entreprises avec lesquelles nous travaillons et dont la liste est jointe en pdf contracté à ce mail, puisqu’en cas d’opération l’enlèvement de poulpe devient possible. Cordialement. Renée Y., pour l’assurance M...F.

Fin : Madame Z a fini par faire une grave dépression tandis que le poulpe prenait ses aises chez elle et demandait en mariage l’une des poupées disposées dans la vitrine du meuble de salon. Renée Y. se pose désormais des questions existentielles et sexuelles, et culpabilise de ne pas avoir agi plus vite pour l’enlèvement du poulpe.

4 commentaires:

  1. Entre une mauvaise nouvelle et plusieurs bonnes, j'ai bien ri.
    et même les libellés impec.
    et toi pendant ce temps, qui n' pas froid aux yeux, j'espère.

    RépondreSupprimer
  2. c'est absolument génial! tu aurais pu poursuivre ce filon à l'infini... ce texte pourrait aussi être contenu dans le libellé Lettres sur lequel nous avions travaillé pendant un trimestre!
    mais au fait je ne comprends pas, que signifie JC Lalumière?

    RépondreSupprimer
  3. Il s'agit de jean-Claude Lalumière, le front russe (il y a un échange de courrier administratif à un moment, à propos d'un pigeon mort, qui est très inspirant ! Et puis son nom résonnait bien avec les dernières photos du 8 décembre de Marie,Pierre; de l'avent de Ange-Gabrielle...

    RépondreSupprimer
  4. dialogue trçs drôle ce serait bien d'en faire une scène de théâtre

    RépondreSupprimer