samedi 15 décembre 2012

Lecture nécessaire



"La demi-vie est pernicieuse : elle gagne en même temps les corps et les esprits. Une espèce d'immense cryogénie est à l'oeuvre. Un processus de dessication à basse température, semblable à une congélation dans un espace désespérément homéostatique et qui se préoccupe très peu de son environnement. La vie sous vide. Un événement à la fois fatal et banal. Le confort intellectuel et moral, voilà tout ce à quoi nous aspirons : une longue demi-vie, sans éclat, sans relief, anonyme. Non pas le bonheur, mais le bien-être (les partisans du nucléaire confondent en permanence le bien et le bien-être, on leur parle de retrouver la perfection rythmique de la vie, ils répondent éclairage à la bougie). Comment vivre à l'état de disparition ? Ce qui est acheté en termes de confort se paie cher en termes de puissance de vie et de singularité. Ce qu'on nous prépare : une espèce anonyme soumise et reproductible à l'infini...
... La demi-vie qui s'impose aujourd'hui est indissociablement liée à la négation de l'individu (systématiquement présenté comme une particule négligeable au sein de grands ensembles qu'il convient de chauffer, d'éclairer et de protéger) et à une obsession sécuritaire poussée jusqu'au confinement le plus absurde."


Michaël Ferrier  Fukushima  Récit d'un désastre  L'infini nrf Gallimard

3 commentaires:

  1. J'ai entendu parler de cette demi-vie dont il est question dans le livre...j'ai aussi entendu lire ce passage..est-ce le point culminant de ce livre?

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre culmine de partout. dans les petites choses quotidiennes de la survie, dans l'itinéraire de MF et sa compagne. J'ai cru au début qu'on allait vers la poétique du désastre, je n'aimais pas au début les accumulations de mots du tremblement de terre ; mais Michael Ferrier se garde bien de ce genre d'esthétisme même si sa langue est belle. Il ya quand même quelque chose de fascinant dans tous ça : comment peut-on survivre dans un tel chaos ? après que le pays ait survécu à Hiroshima, et en entendant qu'aujourd'hui le même lobby veut rouvrir les centrales nucléaires. Un des livres les plus importants de l'année pour moi. Voir aussi sur OUI MES MOI à ce libellé. Et lire aussi : Tout bouge autour de moi de Dany Lafferière. encore plus impressionnant, par certains côtés.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, ce livre culmine à chaque page, comme l'écrit Bipe. A lire pendant ces "fêtes"

    RépondreSupprimer