mercredi 2 décembre 2015

Je suis différée, me cognant contre les égaux surdimensionnés ; des orgueils qui me piquent le nez.
Le jour se lève, puis se recouche. Ne restent que des squelettes d'arbres, des troncs de boulot négatifs, des branches épileptiques et des fils électriques. La brume fait fond, surtout par le bas.
Passe le camion poubelle- la-vie et je me dis : "ça force les yeux que de vouloir percer les ténèbres" et je retourne à mon quant-à-moi, hérissé de douceur contrariée, mais chimiquement -Shalom- Pace- Salut- Salam- infiltrée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire