mardi 1 décembre 2015

C'est un fruit orange veiné de grenadine . Ses cornes pointues et piquantes lui font croire qu'il est intéressant. Il explose en vert luisant, son jus acide sulfurique laisse un trou à la place du cri. C'est un cactus tout petit dans son pot qui ne pique que si on le serre. "Je suis un homme libre", clame-t-il. C'est un homme piqué par je ne sais quelle mouche, qui frotte ses humeurs à mes vices. c'est une surface trompeuse aux aspérités cachées urticantes. On croit s'abandonner à son lisse et on se brûle à ses malices.
Je me pique de me frotter à des sentiments infréquentables. Des dards je ne crains que ceux des frelons, même morts. Qui s'y frôle..
Je me pique, je me casse le coeur, je ne me tiens pas assez à carreau.
Et si d'aventure je me frotte au danger, si la piqûre en vient à s'envenimer, que ma peau tombe en lambeaux, sous la lamelle de bourreaux. Que les tiquent me liment, que les tocs me troquent et que l'on m'apporte des frittes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire