samedi 19 février 2011

pina chute




un homme

plante un micro

au coeur des danseurs

palpitations

sourdes

bang

bang

bang

rythme

des battements

envahissent l’espace

percussions

sang

son

p

de poète

le champ d’oeillets

à perte de vue

une femme

jambes longues

échassier

perchée

hauts talons

accordéon contre

la poitrine nue

avance

lève les pieds

haut

i

ils

en costumes noirs

vigiles-architectes

construisent

des tours en cartons

vides

vite

grimpent à l’échafaudage

dans le vide de cartons-briques

sautent

chutes

n

nus bras en couronnes

auréoles autour des visages

s'approchent

tour à tour

nous regardent

nous parlent

disent

pourquoi ?

a

ils sont danseurs







photo : ulli weiss

1 commentaire: