samedi 18 février 2012

La petite Marandinière



Elle s'aventure pour la première fois dans ce quartier, là où la galerie marchande est couverte d'immenses tags colorés, elle s'approche d'un pan de mur en renfoncement où des canettes écrasées et multicolores sont emprisonnées derrière un grillage – vaste fresque réaliste -.
Des hommes, qu'elle n'avait pas vus, sifflent sur son passage et rient aux larmes, sans doute de tout ce qu'ils ont dit avant. Avant qu'elle ne sache qu'ils la regardaient. La petite Marandinière n'en a rien à foutre, elle voit les choses en grand, n'a pas froid aux yeux et de Montreynaud à La Cotonne en passant par Montchovet, elle sait ce qu'elle cherche. Celui qui signe SM, ce tagueur dont elle suit la signature et les dessins sans savoir qui il est, elle sait qu'elle finira par mettre la main dessus. Le plus important est de repérer les nouveaux tags pour savoir quand il est passé. Elle peut alors discrètement se renseigner : « Tiens, il n'était pas là celui-ci hier » lâche-t-elle aux trois mecs entrain de tirer sur leur clope dans le froid devant le bar.

La musique qui sort de là déchire tellement que si son blouson n'était pas si mince et si elle ne grelottait pas tant, elle resterait assise là et n'en bougerait plus jusqu'à ce que SM arrive. Et il finirait par arriver. Elle est certaine que c'est lui qui en a formé plein de ces jeunes tagueurs encore malhabiles, elle le voit bien à la façon dont ils l'imitent, et à son trait à lui, sûr, ferme. C'est pas demain qu'ils seront ses pairs. Trop bon qu'il est lui ! Ses couleurs éclatent, son humour lui met du soleil plein le coeur en ce mois de février qui n'en finit pas et réveille les murs gris-crasseux de ces bas d'immeubles.
Elle l'imagine grand, maigrichon, une dégaine pas vraiment remarquable, mais quand il commence à bomber, tous s'arrêtent et le regardent. Personne ne sait d'où il vient, comment il arrive ni à quel moment. Tout à coup il est là et dit « Salut les gars » et disparaît. C'est tout ce qu'elle parvient à glaner.
Alors elle photographie ses oeuvres, photographie et photographie encore pour qu'elles ne disparaissent pas, remplacées par d'autres, qu'elles perdurent au moins pour elle. Avec toute cette collection, elle accumule des points de chance pour mieux le retrouver.
 
 

2 commentaires:

  1. bravo ! superbe idée et texte, rechercher ce SM. Franchement bravo parce que les phrases sont difficiles, je trouve!, cette fois-ci.

    RépondreSupprimer
  2. Alors ! on traque le pitr ?

    RépondreSupprimer