vendredi 17 février 2012

l'enfant oublié quelque part

 
Quelle mère n'a rencontré l'enfant nu, avec pour tout habit une couche ?
Il marche dans la neige, avance sous la pluie, patauge dans un chemin boueux, il est seul abandonné, c'est un garçon, on ne voit pas son visage mais c'est un garçon.
La femme ne comprend pas comment elle a pu l'oublier et sait avec certitude qu'il y a plusieurs années qu'elle ne l'a pas nourri, ne lui a pas acheté de vêtements. Le voilà qui revient encore, elle l'a négligé pendant tant de temps, totalement rayé de son esprit. Il a froid, il a faim, c'est sûr. Ca ne se voit pas mais elle le sait.
Sensation pesante de déjà vu-ressenti.
Est-il tombé un jour de ses genoux sans qu'elle s'en aperçoive, est-il l'étranger-familier, le remords, le crime dont rien ne peut vous décharger ?
C'est l'enfant-reproche, l'enfant-fantôme du rêve qui tourne dans sa cage, le fils noir, celui sans lequel on ne saurait vivre et qui vous lie à la mort.

2 commentaires:

  1. cet enfant me trouble, l'abandon, la faim, fait penser aux bombes sur les villes d'enfants, de palestine, de syrie, et d'ailleurs; l'enfant qui n'a jamais été car il n'était pas enfant, mais seulement la culpabilité de l'embryon qui n'est que poisson durant quelques semaines? L'enfant mort subitement? qui, qui ?

    RépondreSupprimer