vendredi 1 juillet 2011

Feuilleton (suite)

Episode 2 ...suite... in « Train de nuit pour Lisbonne » P Mercier


Peut-être le train tourne-t-il en rond, sans relâche, sans que quelqu'un s'en aperçoive, pas même le chauffeur de la locomotive ? Je n'ai aucune idée de la longueur du train... L'éclairage dans le compartiment change sans que ce soit moi qui aie pu en décider. Soleil et nuages, crépuscule et encore crépuscule, pluie, neige, tempête... Dehors les choses semblent suivre leur cours habituel, raisonnable. Peut-être est-ce pareil dans les compartiments des autres ? Dans le mien, en tout cas, cela se passe autrement que je m'y serais attendu, tout autrement. Le constructeur était-il ivre ? Ou fou ? Ou un charlatan diabolique ? Dans les compartiments, il y a des brochures avec le plan de la ligne. Je veux regarder où nous allons nous arrêter : Les pages sont vides. Aux gares où nous nous arrêtons manquent les panneaux portant le nom de la ville … Que peut-on faire pendant le voyage ?

Ranger le compartiment. Fixer les objets pour qu'ils ne cliquettent pas. Mais ensuite je rêve que le vent de la course folle enfle et enfonce la vitre....


... à suivre ...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire