dimanche 25 février 2018

Paroles d'en-dessous/1

Julie Roche 

je sais pas ce qu’il faut dire
j’ai jamais bien eu la parole
la vie s’est passée sans trop réfléchir
pas le temps
et puis on parlait pas beaucoup dans la famille
on faisait c’est tout
à gueniller de l’étable à la cuisine
et des champs au lavoir
et la guerre toujours la guerre
j’étais la deuxième d’une famille de neuf
et j’ai eu sept enfants
tout est là
et le mari par monts et par vaux
chaque hiver il montait à la scie
pour faire un peu des sous
et moi toute seule avec les bêtes et les enfants
j’en ai perdu trois
deux entre mes bras
et l’ Alphonse je sais même pas où il est
il avait juste vingt ans
c’était mon petit dernier
je l’ai vu sur le chemin des centaines de fois
mais c’était jamais lui
il était mort 
je le savais même pas 
j’ai quand même tenu jusqu’à 84 ans
et de la dentelle entre les doigts jusqu’au bout











1 commentaire:

  1. Il y a un rythme extraordinaire dans ce poème, j'en ai même compté les pieds tant ça sonnait juste à la lecture.

    RépondreSupprimer