dimanche 21 novembre 2010

Photos Valérie

Auburn, c'était la couleur de de tes cheveux.
Ils étaient si vivants, ils faisaient des vagues encerclant ton visage le rendant lumineux.
Un soir de Janvier tout c'est arrêté 33 ans de vie.
Il me reste une mèche que j'ai voulu conserver
En bruit de fond Dalida chantait "parole parole" et toi tu te vidais de ton sang.
Il y a trente ans de cela mais c'était hier aujourd'hui, maintenant.
Je n'ai pas pleuré, je m'activais auprès de ton enfant, pendant que ton sang s'écoulait, une hémorragie, qu'on ne pouvait pas endiguer.
C'est la première fois que je peux mettre en mots  l'émoi qui  était le mien, je regardais notre maman qui elle aussi faisait comme si rien ne se passait, hôpital nous appelait mais on n'avait compris .
Il n'y a pas eu de blanc dans tes cheveux, et en regardant encore la photo, je vois un point d'interrogation, tu
n'as pas blanchie, tu es partie sans bruit et tu m'auréole tous les jours de cette couleur auburn que j'aimais temps, ma soeurette aux cheveux écureuil.
Tu es juste à coté tu as laissé la porte entrebaillée où dans longtemps j'espère je pousserais l'huisserie, tu m'attends dis.
Jeannine de Dallas

1 commentaire: