samedi 30 septembre 2017

cartographie 100 mots #3 et 4

Un rêve récurrent. Le souvenir commence au moment où je dois atterrir. Je suis en l'air. Comme en parachute, mais sans. Sous mes pieds il y a une carte de géographie. C'est une région située à l'Est de l'Europe. Des montagnes marquent la frontière. Je dois bien viser pour ne pas me retrouver à cheval sur 2 pays. L'échelle du rêve permet cela. Je ne sais pas quel est l'enjeu de mon choix. Le rêve dit seulement l'hésitation et aussi le danger de me retrouver avec une chaîne de montagnes entre les jambes. Je pense aux Himalaya de ma mère.


Longtemps nous avons exploré la région.
Rapidement nous avons pris les routes secondaires.
Insidieusement nous nous sommes enfoncés dans les marges.
Méticuleusement nous avons hachuré la carte marquant ainsi le territoire défriché.
Inlassablement nous avons noté dans notre carnet le nom des hameaux, des rivières, des promontoires, des points de jonction.
Ponctuellement nous avons observé l'impact des phénomènes plus ou moins naturels sur les paysages.
Impatiemment nous avons attendu la mise à jour par l'IGN.
Et dorénavant, lorsque nous filons droit "dans la vraie vie" sur l'autoroute, nous sommes bien placés pour savoir que l'enfer du décor, c'est les autres.

3 commentaires:

  1. super ! tu lances le bal en plus !

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas la peine de te cacher, on te reconnaît; il faut soulever tes mots pour savoir ce qui se cache derrière. Continue les #.

    RépondreSupprimer