jeudi 25 janvier 2018

Cartographie / 7

 Après s'être penché avec finesse et insistance sur un personnage de notre carte, élargissons notre champ d'étude! Pour cela, je propose une série de petits textes extraits du "Journal" d'Edouard Levé ( merci à François Bon!) ainsi que du "Journal" de Franz Kafka.




Un jeune homme de dix-huit ans fait le dur apprentissage de la rue et de la misère urbaine. Il y découvre aussi l'amour et l'amitié. Un témoignage brut sur les exclus de la société.

Un homme et une femme se retrouvent une fois par semaine pour faire l'amour. Ils ne se parlent pas et excluent toute tendresse. Mais peu à peu l'homme cherche à en savoir plus sur sa partenaire.

Un policier à la retraite s'acharne à enquêter sur une affaire classée : le viol et le meurtre d'une fillette. Il est prêt à sacrifier sa vie, son argent, voire sa raison, pour démasquer le coupable.

 "Journal" d'Edouard Levé ( POL 2004)



 Devant ma fenêtre, traversant le chantier de l’Université en partie couvert d’herbes folles, deux petits garçons vêtus de blouses bleues, l’une claire, l’autre, celle du plus petit, plus foncée, portent à pleins bras chacun une gerbe de foin séché. Ils la traînent le long de la côte. Charme de ce spectacle pour l’œil. (20 août 1912)

L’enfant de la concierge, qui m’a ouvert la porte. Empaqueté dans un vieux châle de femme, blême, avec un petit visage engourdi et potelé. La nuit, la concierge le transporte ainsi arrangé jusqu’à la porte de la rue. (27 novembre 1913)

La jeune fille au café. Sa jupe étroite, sa blouse de soie blanche, vague et garnie de fourrure, son cou nu, son chapeau gris de même étoffe qui lui emboîte la tête. Visage plein qui rit et qui respire éternellement, regard bienveillant quoiqu’un peu affecté. (12 janvier 1914)

Franz Kafka "Journal" 

La consigne d'écriture est multiple:

- choisir 4 personnages du passé, 4 du présent , 4 dans le futur
- description en 3 phrases de chacun d’entre eux: les faire surgir à un instant ( en lien avec la carte bien sûr…), les projeter dans une possible histoire qui n’appartiendra qu’au lecteur
- sculpter très vite des personnages, en leur donnant de la complexité
- tenter de trouver quel point d’assemblage peut les relier: ceux qui attendent, ceux qui rêvent, ceux qui construisent, ce qu’ils voient….A chacun de choisir!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire